Majeur, mineur

  • La gamme Majeure commence par une tierce majeure. Les demi-tons sont entre III-IV et VII-I.
  • La gamme mineure commence par une tierce mineure. Les degrés VI et VII peuvent être haussés. Ce sont les degrés mobiles (en bleu ci-dessous).

Un autre exemple avec la tonique LA :

On parle du mode majeur et du mode mineur. Ces deux modes sont les plus utilisés, presque exclusivement depuis le XVIIe siècle ! Ils forment ce qu’on appelle la musique tonale.

Par exemple, le mode Majeur suit ce modèle : Ton, ton, demi-ton, ton, ton, ton, demi-ton.

Pour aller plus loin…

Un mode, c’est une échelle de sons faite de tons et de demi-tons.
On peut donc imaginer qu’il en existe bien d’autres !

Il suffit d’imaginer le nombre de suites différentes possibles. Par exemple : ton, ton, ton, ton, ton, ton ou ton, demi-ton, ton, demi-ton, ton…  Voilà déjà deux modes qui ne sont ni majeur ni mineur… Les possibilités sont nombreuses ! On parle alors de musique modale.

Et puis, il y a aussi la possibilité de ne pas choisir un mode ou une tonalité… Mais d’utiliser tous les sons. Il n’y a plus de tonique, plus de sensible : plus de hiérarchie entre les sons. C’est la musique atonale.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.